Le boa

La Chine est devenue un énorme "boa".

Le Président de la République Populaire de Chine HU JINTAO vient d'être reçu avec tout le faste dû aux Grands Chefs d'Etats par la France. En a - t  - on trop fait ?. Nous n'avions pas tellement le choix.

La réunion du G20 en Corée du Sud accouchera vraisemblablement d'une souris. C'est important que cette réunion ait lieu, elle met en présence ds Chefs d'Etats, ils et elles discutent, se congratulent, certains liens se tissent, il peut toujours en rester quelques miettes. Les contacts sont plus faciles à établir s'il y a des besoins urgents.

 Samedi 13 novembre 2010, 11 heures 

Nicolas Sarkozy va vraisemblablement appuyer sur l'accélérateur pour reprendre la main. D'où certainement des surprises dans la communication, avec des commentaires classiques d'une autre époque

Depuis des semaines ça tangue, l'annonce d'un remaniement prévu après les élections se fait attendre ?. Le calendrier annoncé au printemps est respecté. Les médias se sont engouffrés dans la manipulation et l'intoxication sur la nomination du  Premier Ministre entre François FILLON et Jean - Louis BORLOO. 

Que de temps perdu, de paroles et blabla stériles sans consistance.

Pour nous c'était, ni FILLON, ni BORLOO. Quelqu'un de jeune de préférence une femme pour un vrai changement et une vraie rupture( cliquer : accueil ). Il faut être lucide, la politique qui a été faite depuis trois ans est catastrophique, il n'y a qu'à voir les résultats électoraux des municipales de 2008, des régionales de 2010. Pour les cantonales de 2011, rebelote de 2008 et 2010  s'il n'y a pas un vrai changement, sur le pouvoir d'achat qui est très facile à régler qui se répercutera sur le chômage, la sécurité, etc.

Les réformes indispensables à la France suivront.

Nicolas SARKOZY est Président du G20 pour un an. Il devrait être un médiateur entre les Etats-Unis d'OBAMA et la Chine "Populaire" de HU JINTAO, le premier entre ses pairs, bien entendu le porte parole des sans voix. La France n'a pas les épaules assez larges, ni la crédibilité pour assurer cette lourde charge entre l'"Ogre" Américain qui veut tout avaler et le "Boa" Chinois qui d'abord approche s'enroule autour de sa proie pour l'étouffer, l'avaler, le digérer.

Entre les deux, le temps aidant, le vainqueur sera le Boa. Les Chinois sont patients, le temps ne comptent pas pour eux. Depuis plusieurs décennies ils se sont implantés sans faire de bruit un peu partout dans le monde, surtout dans certains pays d'Afrique. Les Français se sont laissés étouffés, la Chine les a quasiment avalés. C'est l'Europe et la France la tête de pont dans quelques années. 

En continuant cette politique, ce système, dans quelques années, nous serons devenus(es) les "larbins" des Chinois.